Mernissi Homepage
Fatema Mernissi






Les femmes derriere les tapis
Les femmes de Taznakht se racontent (Reportage inédit, 1987)
La tragédie des tisseuses de Taznakht, l'une des rares régions du Maroc où le tapis surprend toujours par sa singularité et son mépris du traditionnel, est que la société marchande refuse le statut d'artiste à celles qui créent sans diplômes et sans certificats.
Les patriarches qui contrôlent le marché du tapis, toutes nationalités confondues : fonctionnaires du Ministère Marocain de l'artisanat, bazaristes locaux, directeurs des usines soustraitant pour des compagnies allemandes (80% du marché marocain), acheteurs pour les grands magazins européens etc. sont officiellement et éternellement en quête de ce qu'ils appellent le " dessin traditionnel " et tout ce que les femmes créent en marge est condamné comme déviations hérétiques, errements sans valeur.
Comme il y a consensus entre les nationaux et les étrangers sur le fait que la tisseuse doit se limiter à obéir aux ordres et à reproduire le " dessin traditionnel ", le désir des femmes de s'exprimer individuellement est doublement mutilé. D'abord parce que les acheteurs le rejettent, mais surtout parce que les femmes sont incapables de l'exprimer.

"Je tisse pour le marché pour vivre. Mais ce qui me donne plaisir, d'écouter la petite voix intérieure, tu connais cette petite voix qui te chuchote des choses ?"
Illettrées, isolées dans une région montagneuse d'accès difficile, et encerclées de traditions tribales qui leur interdisent d'aller au marché et par conséquent de toucher de l'argent, les femmes ne savent pas que ce désir fou de ne pas suivre la tradition, de rêver de couleur et de dessins jamais vus a, ailleurs, un statut privilégié : celui d'artiste.
Les tisseuses parlent de leur désir de créer, de libérer ce qu'il y a " dedans dans les terme que la langue permet : ceux de la maladie et de la possession par les esprits malins. Les djinns selon les bazaristes, régnent sur les imaginaires féminins et pervertissent le sens des fils et l'agencement des couleurs.

Extrait d'un reportage inédit, 1987
Texte Fatema Mernissi
Photo Ruth Ward



| HOME | BOOKS | ARTICLES | CIVIL SOCIETY | GALLERY | EVENTS | CONTACTS |